Les bentos japonais

24 Septembre 2019 | par Maison de thé LUPCIA | 1. À la découverte du thé, 3. Autour du Japon

Les bentos japonais

0 Commentaire

Bento

Le terme « bento », originaire du Japon, désigne un repas que l’on prend hors de chez soi et servi dans coffret compartimenté, contenant les différentes préparations, que l’on peut transporter facilement et consommer partout.
La composition d’un bento est faite de manière à ce qu’il soit équilibré et savoureux. Depuis peu, le bento a franchi les frontières du Japon et son utilisation s’est répandue dans de nombreux pays. Petit voyage initiatique dans l’univers du bento.


L’histoire du Bento

Le bento est très ancien et on le voit apparaître dès le 5ème siècle au Japon. À cette époque, des boulettes de riz appelées "onigiri" étaient emportées afin que les repas puissent être consommés sur place, durant les récoltes ou pendant la chasse. Aujourd’hui, le bento est toujours composé de riz blanc et de différents condiments. Il est assimilé au repas quotidien, pris hors de chez soi, mais s’est beaucoup développé et diversifié tant dans sa composition que dans sa présentation, notamment avec les "bentos de loisir".

Le premier bento de loisir est apparu pendant l’époque d’Edo (1603- 1868), époque pendant laquelle de nombreux loisirs se sont développés auprès de la classe moyenne. Il s’agit du "Makunouchi bento", makunouchi signifie littéralement "fermeture du rideau", et fait référence aux pièces de théâtre japonais "Kabuki" que l’on allait voir pour se divertir. Ces pièces duraient longtemps et ce repas était proposé à la fermeture du rideau avant le prochain acte. Ce "repas d’entracte", populaire, donna son nom au bento.

L’apparition de l’Ekiben

Dans la seconde moitié du 19ème siècle, les bentos ont commencé à être proposés dans les trains japonais. Ils étaient appelés "Ekiben",
(eki signifiant gare et ben étant la contraction de bento). Les premiers à être recensés étaient relativement simples et composés de "Umeboshi", prune macérée avec du sel, séchée puis intégrée dans une boulette de riz onigiri et de "Takuan", radis macéré avec du sel et incéré également dans une boulette de riz, le tout enveloppé de feuilles de bambou pour la conservation.

De nos jours, ces bentos sont bien plus variés et comprennent de nombreux mets différents, notamment des spécialités locales disponibles uniquement dans certaines stations, ou bien encore des assortiments composés par de grands chefs. Ils ont pris une importance prépondérante mais toujours en conservant la notion de "plaisir en mangeant", encore plus lorsque l’on voyage en train.

Les bentos "faits maison"

Le bento est un élément de communication réellement important dans la culture japonaise. Au Japon, on peut diviser les bentos en deux grandes catégories. Les bentos destinés à être emportés pour les repas du quotidien et les bentos réservés aux fêtes, aux célébrations ou aux sorties.

Pour les japonais, un bento se trouve facilement dans les supérettes de quartier mais on les prépare aussi souvent chez soi. Il a de nombreux noms en fonction de ses variantes comme le "Koraku", que l’on partage au printemps, pendant les "hanami", fêtes populaires sous les cerisiers en fleurs. Le "Kyaraben", composé pour les enfants et représentant des personnages populaires de dessins animés ou de mangas. Le "Makunouchi", servi dans les restaurants et réunions, plus haut de gamme ou encore le "Ekiben" servi dans les trains.

Un engouement mondial

La culture japonaise s’est développée à l’étranger grâce à ses mangas et ses dessins animés dans lesquels apparaissent souvent des scènes de repas et donc des bentos, contribuant ainsi à faire connaitre la culture culinaire japonaise. Dans les années 80 et 90, ils ont connu un essor particulièrement important en France, bien avant les autres pays. En France aussi, le repas reste un moment de plaisir et de partage, ce qui explique en partie notre relation si particulière avec le monde culinaire japonais.

LES THÉS À DÉGUSTER AVEC LES BENTOS

Le thé est la boisson indissociable du bento, voici quelques recommandations de thés verts pour les accompagner. Les thés natures seront privilégiés
pour une parfaite harmonie des saveurs.

> Bento Karaage (poulet frit à la japonaiseThé sencha "TAKACHIHO"
Ce thé vert, riche en catéchine et rafraîchissant, enlèvera la graisse
pour laisser un palais frais et clair.

> Bento SaumonThé Genmaïcha "FUGEN"
Le thé vert mélangé aux grains de riz torréfiés viendra contrebalancer
avec les saveurs du poisson et apportera un bel équilibre en bouche.

> Bento Viande rougeThé Hôji-genmaïcha "KIRISHIMA"
Le parfum du thé grillé et sa douceur donneront de la profondeur
au goût de la viande et la mettront en valeur.

> Bento Tofo ou végétarienThé Sobacha "AZUMINO"
Le parfum du sarrasin se marie avec les délicieuses saveurs
des légumes et apporte une saveur différente.

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Atelier d'initiation au Matcha