Thé vert Hôjicha - Thé vert torréfié

26 Janvier 2016 | par Maison de thé LUPICIA | 1. À la découverte du thé

0 Commentaire

Thé vert, Japon, Hôjicha, Houjicha

Le Hôjicha est obtenu en faisant légèrement griller à 180°C (par torréfaction) des feuilles et/ou des tiges de thé Sencha ou Bancha. De couleur brune, sa liqueur dévoile des notes douces et boisées. Faible en tanins et en théine, ce thé vert peut être bu par des enfants ou des personnes âgées et être consommé pendant les repas ou en soirée.


QU'EST-CE QUE LE HÔJICHA ?

Parmi les principales variétés de thé vert japonais (sencha, gyokuro, matcha, genmaïcha, bancha…), le hojicha se démarque par son parfum torréfié. La base de thé utilisée pour obtenir du hojicha est le sencha ou le bancha. Les feuilles et/ou tiges de thé sont torréfiées à haute température (env. 200°C) pour faire s'évaporer toute l’eau qu’elles contiennent. Elles prennent alors une couleur brune.

Ce processus entraine une diminution des tanins et de la théine contenus dans les feuilles et font du hojicha un thé très doux pour l’estomac. On obtient un thé vert relativement doux et sans astringence avec des notes beurrées, grillées et de fruits à coques (noix, noisettes).

Au Japon, il est souvent consommé pendant les repas, notamment pour accompagner le poisson et se marie aussi très bien avec les pâtisseries, son caractère boisé avec des notes de noix s’y prêtant parfaitement. Il peut être également bu le soir car c’est un thé à faible teneur en théine. Idéal en fin de repas pour rincer le palais. Il est peut être aussi consommé glacé en été.

L'HISTOIRE DU HÔJICHA
On situe l’apparition du hojicha au Japon il y a environ 100 ans. La découverte du hojicha fût accidentelle lorsque des feuilles de thé vert furent grillées, de l’eau fut ajoutée et cette nouvelle saveur aurait été très appréciée et se serait répandue rapidement.

Au Japon, dans la préfecture de Ishikawa et Kanazawa, il y a une véritable culture autour des thés
torréfiés et les hojicha vont prendre de nombreuses formes selon les régions de culture avec leurs caractéristiques gustatives propres. Le plus réputé est le "Kukicha", qui est composé uniquement de tiges torréfiées. À Kyoto, on trouve les "Kyobancha", des thés dont les tiges et les feuilles entières ont été séchées sans être roulées puis torréfiées.

La sélection LUPICIA à découvrir

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Atelier d'initiation au Matcha