La cérémonie du thé (Chanoyu)

15 Mars 2016 | par Maison de thé LUPICIA | 3. Autour du Japon

La cérémonie du thé (Chanoyu)

1 Commentaire

Cérémonie du thé, Chanoyû, Japon, Matcha, chado

La cérémonie du thé (appelée Chanoyu, lit. « Eau chaude pour le thé ») est un rituel traditionnel de préparation du thé Matcha (thé vert en poudre) directement inspiré du bouddhisme zen et qui trouve ses racines depuis
le XIIème siècle. Elle est aussi assimilée à la voie du thé (Chadô ou Sadô).
La codification de ce rituel revient aux maîtres de thés japonais, dont Murata Juko et Sen No Rikyû, qui en codifièrent le déroulement.

Longtemps pratiquée exclusivement dans les cercles très fermés et luxueux
de la haute société, la cérémonie du thé s’est démocratisée sous l’influence
de ces maitres de thé qui ont fait de cette pratique une recherche intuitive
de la simplicité et du dépouillement
. Les objets luxueux faisant dès lors place à des objets plus simples, en bambou, mais tout aussi esthétiques
et demandant un réel savoir-faire.

Lorsque l’on effectue une cérémonie du thé, on célèbre l’harmonie (Wa), 
le respect (Kei), la pureté (Sei), la sérénité (Jaku) et on partage avec ses invités une expérience basée sur l’humilité et le plaisir. Un autre élément primordial est la prise de conscience de la beauté de chacun des objets
et gestes
, simples et éphémères, présents lors de la cérémonie ainsi que des différents aspects de la nature environnante tels que la lumière, les bruits de l’eau et du feu au charbon de bois par exemple. 


LES 7 RÈGLES FONDAMENTALES DE LA CÉRÉMONIE DU THÉ
Pour mener à bien une cérémonie du thé, le maître de thé doit respecter
les 7 principes énoncés dans la doctrine du Sadô ou Voie du thé
.
Chaque principe est dès lors être interprété pour prendre vie de manière concrète lors de la cérémonie.
  • Fais un délicieux bol de thé
  • Dispose le charbon de bois de façon à chauffer l’eau
  • Arrange les fleurs comme elles sont dans les champs
  • En été, évoque la fraîcheur, en hiver, la chaleur
  • Devance en chaque chose le temps
  • Prépare-toi à la pluie
  • Accorde à chacun de tes invités la plus grande attention.
LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DE LA CÉRÉMONIE DU THÉ 
Une cérémonie du thé complète (Chaji) dure environ 4 heures. Un hôte reçoit alors dans sa demeure un petit groupe d’invités (5 personnes maximum).
Bien qu’il existe de nombreuses variantes dans la pratique de ce cérémonial, en fonction des écoles et des saisons, on retrouve de manière générale
les 4 étapes suivantes :


ETAPE 1
: Accueil des invités et collation légère (Kaiseki)
  • Les invités sont vêtus d’un kimono ou d’une tenue sobre
    et ont avec eux un petit éventail (Sensu). 
  • Ils sont accueillis dans une salle d’attente
    où on leur sert une tasse d’eau chaude. 
  • L’hôte, également vêtu d’un kimono, les accueille
    et les convie à se rendre au pavillon de thé, via un petit sentier. 
  • A mi-chemin, les invités se purifient les mains et la bouche
    dans une source d’eau claire, à l’aide d’une louche en bambou
  • Ils entrent ensuite dans le pavillon de thé par une petite ouverture
    par laquelle ils sont obligés de se baisser (symbole d’humilité).
    Ils peuvent y admirer un Kakémono (calligraphie ou peinture) puis vont s’agenouiller sur un tatami (sol de paille compressée) auprès de l’hôte. 
  • Ce dernier leur sert le Kaiseki, une légère collation à base
    de mets saisonniers simples qui se termine par des sucreries (Kashi).
ÉTAPE 2 : Courte pause (Nakadachi)
  • Les convives sont invités à patienter sur un banc, à l’extérieur,
    et proche du pavillon de thé.
ÉTAPE 3 : Préparation et dégustation du thé (Goza-iri)
  • C’est l’étape principale de la cérémonie du thé. L’hôte frappe
    plusieurs fois sur un gong suspendu pour annoncer le début de la dégustation. 
  • Les convives s’installent et considèrent la composition florale (Chabana)
    et les différents objets présents dans la salle principale du pavillon.
  • L’hôte débute la préparation du thé. C’est un thé matcha à la liqueur épaisse (Koicha) qui est préparé avec des ustensiles sélectionnés
    avec soin et une série de gestes codifiés et exécutés avec précision
    et simplicité.
  • Les convives boivent alors le thé, dans le même bol, chacun à leur tour,
    en respectant là aussi une gestuelle précise.
ÉTAPE 4 : Service d’un thé plus léger (Usucha) et fin de la cérémonie
  • Des sucreries sèches sont servies aux invités
  • L’hôte prépare un deuxième thé Matcha plus léger (Usucha), composé
    de jeunes feuilles de théier. Chaque invité a avec lui un petit paquet de papier Kaïshi dont il se sert pour prendre les sucreries plus moelleuses mises à sa disposition. 
  • Le cérémonial se veut plus souple et l’atmosphère moins solennelle
    laisse place à quelques conversations.
  • A la fin de la cérémonie, l’hôte débarrasse les différents ustensiles de préparation puis revient saluer ses convives en s’inclinant devant eux,
    en silence.

DE NOS JOURS
De nos jours, bien que la réalisation d’un tel cérémonial ne soit encore exclusivement réservée qu’à quelques riches propriétaires, la Voie du thé
ou l’art de la cérémonie du thé demeure très populaire au Japon


Des millions de japonais étudient cet art ancestral dans les écoles
de thé
 dont les plus réputées sont Urasenke et Omotesenke,
fondées par deux des arrière-petits-fils du maitre de thé Sen No Rikyu.

« Le thé n’est rien d’autre que ceci : faire chauffer de l’eau, préparer le thé
et le boire convenablement, il n’y a rien d’autre à savoir » - Sen no Rikyu

Commentaires

  • Ca donne envie de participer à votre Atelier matcha en boutique, je vais me laisser tenter :)

    par Maxime - Mercredi 23 Mars 16 à 11h51

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Atelier d'initiation au Matcha