Les jardins de thé du Japon

20 Février 2016 | par Maison de thé LUPICIA | 1. À la découverte du thé

Les jardins de thé du Japon

2 Commentaires

Jardins de thé, Japon, plantation

En Chine, les moines bouddhistes avaient pour habitude de consommer
du thé afin de rester éveillés pendant leurs longues périodes de médiation.
C’est par l’intermédiaire de moines japonais, qui avaient séjournées
en Chine pour apprendre le bouddhisme, que le thé fît pour la première fois
son apparition au Japon.


Néanmoins, il faut attendre la fin du XIIème siècle pour que des graines
de théiers (rapportées de Chine par le moine zen Eisai) soient plantées dans la province d’Uji
 et qu’un nouveau mode de fabrication : le thé en poudre (Matcha) soit dévoilé. Le thé devient dès lors une culture à part entière.

Consommés en premier lieu par les moines bouddhistes, le thé fût de plus
en plus apprécié des gens de la haute société. Différents maîtres de thé ont alors marqués l’histoire du thé au Japon par leur recherche tant esthétique que spirituelle dans l’art de préparer et de déguster le thé. L’une des figures reconnue étant le Maitre Sen no Rikyû qui codifia ce que l’on appelle
« la voie du thé » (sadô) ou cérémonie du thé (Chanoyu).

Avec l’arrivée du général Perry et de ses "bateaux noirs" en 1853, le Japon s’ouvre à l’étranger et au commerce international, notamment avec le thé vert Sencha. Le Japon est aujourd’hui le 7ème producteur mondial de thé
et sa production s’articule essentiellement autour des thés verts
 dont près de 70% est consacrée à la production du Sencha.

Jardins de thé du Japon 

LES PRINCIPALES RÉGIONS PRODUCTRICES
Chaque région a ses propres cultivars (variétés de théiers), ses propres techniques de fabrication et un terroir qui lui est propre. Tout cela va contribuer à la saveur finale des thés. Au Japon, on distingue les types de thés verts suivants : SenchaHôjichaGenmaïchaGyokuroMatcha. Des blends (mélanges) sont souvent réalisés entre des thés de jardins différents appartenant à la même région ou non.

Les grandes régions où l'on produit le thé japonais sont :

  • PRÉFECTURE DE SHIZUOKA
    Située sur la côte Est de l’île de Honshu. Elle couvre près de la moitié de la production de thé du territoire. Les conditions climatiques y sont plus rudes, à cause notamment de la proximité avec l’océan. Cela contribue à la qualité des récoltes. On y cultive principalement du thé Sencha.
  • PRÉFECTURE DE KYÔTO
    Située au centre de l’île de Honshû. Kyôto est consacrée à la culture des thés verts premium. La préfecture de Kyoto fournit environ 3% de la production nationale. La ville d’Uji, au Sud-Est de Kyôto, est célèbre pour la qualité de ses Matcha, Gyokuro et Sencha. Les thés de Kyôto sont appelés « Thé de Uji » même s’ils ne sont pas directement produits dans la ville d’Uji.
  • PRÉFECTURE DE KAGOSHIMA
    Située au Sud de l’île de Kyûshû. Bien que tous les types de thés soient représentés dans la production de cette préfecture. Le thé Kamairicha 
    (thé dont la dessiccation est effectuée dans des cuves) demeure l’une
    de ses spécificités.
    Les thés vert sencha sont aussi d'une grande qualité notamment grace aux conditions climatique très favorable.
    A coté de l'île de Kyushu, on trouve une petite île appelée "Yakushima", classée au patrimoine de l'UNESCO, et dont les jardins produisent des thés vert d'une grande qualité.

> Découvrez nos thés verts en provenance du Japon.

Commentaires

  • Excellent blog

    par jean - Vendredi 26 Février 16 à 15h59

  • Bonjour
    J'ai découvert votre boutique dans ce magnifique et bien sûr gouté et acheter trois coffrets de thé dans vos si belles boîtes.
    J'envisage de revenir à Paris et de faire un atelier.
    L'équipe est adorable, la boutique très lumineuse et je suis une grande consommatrice de thé.
    Merci

    par Christine - Jeudi 22 Mars 18 à 11h39

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Atelier d'initiation au Matcha